Accueil > Work material > Fate/ > Histoire de Fate/ > Fate/Zero > Fate Zero

Fate Zero

jeudi 19 avril 2012, par Yokathaking

Fate/Zero est un Light Novel écrit par Urubouchi Gen et illustré par Takeuchi sorti entre Decembre 2006 et Decembre 2007 sous forme de 4 Light Novel. Fate/Zero raconte les évènements de la 4e Guerre du Saint Graal, celle ayant eu lieu 10 ans avant les évènements de Fate/stay night.

Fate/Zero fait partie du Nasuverse.

1er Volume : L’histoire cachée de la 4e Guerre du Saint Graal

Le premier volume est majoritairement centré sur les évènements antérieurs au début de la guerre, aux premières alliances qui se créent, comme celle entre Kotomine Kirei et Toshaka Tokiomi, et la raison pour laquelle les Einzbern ont engagé Kiritsugu pour combattre à leur place. On voit les premières motivations de chacun, Emiya Kiritsugu qui souhaite la paix dans le monde, Waver Velvet qui souhaite la reconnaissance de ses pairs, Tokiomi et les Einzbern qui veulent accéder à la Spirale Originelle, Matou Kariya qui ne souhaite que sauver Matou Sakura, Uryuu Ryuunosuke qui ne cherche qu’à trouver le véritable Art au milieu des cadavres, Lord El-Melloi qui cherche plus à prouver à sa fiancée qu’il vaut quelque chose qu’une vraie envie d’obtenir le Graal et Kirei qui ne sait pas ce qu’il recherche. Puis, chacun invoque son Servant respectif et là, Kiritsugu va refuser non seulement de parler à Saber mais même de la regarder dans les yeux car celle-ci est trop éloignée des idéaux pour lesquels il se bat et va donc la confier à Irisviel. Puis les premiers combats commencent. Berserker arrive, à la surprise du lecteur, à faire jeu égal avec Archer, et Lancer inflige une blessure à Saber qui ne peut être soignée, les autres observent, la guerre est lancée.

2e Volume : L’insensé festin des rois

Ensuite, les trois premiers quarts du second volume vont se concentrent sur Lancer, son Master et la fiancée de celui-ci ainsi que sur Caster et son Master. Sora, la fiancée de Lord El-Melloi, tombe amoureuse de Lancer et la cohésion qui régnait dans leur camp s’effondre comme neige au soleil. Chacun se met à agir pour son propre intérêt, qu’importe s’il doit blesser ceux qui, il y a quelques jours à peine, étaient ses alliés. Dans le même temps, Caster s’imagine que Saber est la femme qu’il a servie pendant sa vie et commence à lui vouer un culte, ce qui signifie sacrifier un peu près n’importe quel humain lui passant à portée de sa main. Son Master en redemande et a l’impression de pouvoir enfin atteindre l’Art au milieu de tous ses massacres, ce qui dérange l’Eglise qui préfère que la guerre reste cachée aux yeux du public. Celle-ci va donc lancer une chasse à Caster, en promettant un Commandant Spell à quiconque lui ramènera la tête de Caster. La traque est lancée et chacun essaye d’y arriver avant les autres.

Dans le même temps, Lord El-Melloi, de plus en plus affaiblie dans son propre camp s’attaque directement à la base de Kiritsugu pour regagner un peu de crédibilité au près de sa fiancée. Ce sera un échec dont il ne se remettra jamais, Kiritsugu le laissant pratiquement mort. C’est ce moment que choisi Caster pour s’attaquer à Saber, décidant que puisque vivante elle ne l’accepte pas alors il préfère la voir morte. Saber, blessée lors du combat contre Lancer, ne réussira à s’en sortir vivante que grâce à l’intervention de Lancer lui-même, préférant désobéir à son Master pour rester fidèle à ses idéaux de chevalier. Profitant de la confusion générale, Kirei va attaquer Irisviel qui ne sera sauvée que par l’intervention de Saber.

Lord El-Melloi rendu inapte, Sora lui vole ses Sorts de Commandant pour se sentir plus proche de Lancer. Dans le même temps, Saber, Rider et Archer, tous les 3 rois de leur vivant, ont commencé une bataille autour du vin dont le gagnant sera le dernier à tenir debout et durant laquelle, chacun va mettre en avant sa manière de vivre et sa conception de la royauté. Tokiomi, effrayé par le Noble Phantasme inconnu de Rider et se disant que c’est une bonne occasion d’être fixé sur la question, ordonne aux Assassin d’éliminer Rider. Ceux-ci seront annihilés jusqu’au dernier mais Saber, après avoir vu le Noble Phantasme de Rider, ressortira de ce combat dont elle n’a été que le témoin psychologiquement brisée.

En marge de tous ces évènements, Velvet, souffrant d’un profond complexe s’infériorité, essaye tant bien que mal de faire obéir son Servant et Kiritsugu, confronté aux idéaux de Saber, regagne de plus en plus l’humanité qu’il avait abandonné pour ne pas souffrir. A la fin du deuxième tome, tous les Master sont encore en vie, uniquement Assassin est mort parmi les Servant mais seuls Archer et Rider sont encore les même qu’il y a deux tomes, ayant déjà résolu tous leurs doutes lors de leur vie.

3e Volume : Les éparpillés

Caster, pas très content de n’avoir pas pu tuer Saber, décide d’invoquer un monstre géant pour tout détruire et sa destruction occupera la première moitié du troisième tome. Il faudra l’alliance de Saber, Rider et Lancer et l’utilisation de leur Noble Phantasm respectif pour en venir à bout. Lancer sera même obligé de briser le sien pour permettre à Saber de retrouver toute sa puissance. Kiritsugu de son côté, se contentera calmement de sniper Ryuunosuke, histoire de le mettre définitivement hors d’état de nuire. Pendant ce combat, deux autres ont lieu en parallèle. Berserker et Archer s’affrontent dans les airs, l’un à bord d’un F15 et l’autre à bord d’un avion babylonien contenant des missiles nucléaires tandis que Kariya affronte un Tokiomi qui lui est tellement supérieur qu’il n’arrivera pas à lui infliger la moindre égratignure. Entre tous ces combats et à l’insu de tous, Maiya va kidnapper Sora sur ordre de Kiritsugu, ce qui pour Lancer, représente le début de la fin. Il vient de perdre un Noble Phantasme et le voilà maintenant sans Master.

Une fois le combat contre Caster terminé et celui-ci éliminé par Excalibur, Lord El-Melloi ira voir le superviseur pour récupérer le Sort de Commandement promis après l’élimination de Caster et tuera le prêtre immédiatement après, ce qui permettra indirectement à Kirei de récupérer tous les Sort de Commandement réservé au superviseur. Kirei doit d’ailleurs beaucoup plaire au Graal car celui-ci va à nouveau lui donner trois Sort de Commandement, qu’il peut, contrairement à ceux du superviseur, utiliser pour lui-même. Kirei se retrouve donc en tant que Master sans Servant. Pendant ce temps, Saber et Lancer commencent le duel qu’ils s’étaient promis il y a plusieurs jours de ça, Saber refusant d’utiliser sa main gauche, celle qui avait été blessé par Lancer à la fin du premier tome. Saisissant l’occasion, Kiritsugu proposera un marché à Lord El-Melloi : la survie de celui-ci et de sa fiancée en l’échange de la mort de Lancer. Il acceptera et Lancer mourra sans gloire ni honneur, trahi par son Master au milieu de son combat, juste avant que ses deux Master finissent assassinés par Maiya. Ce résultat laissera un gout amer dans la bouche de Saber, elle qui ne vit que par la voie du sabre.

Indifférent du destin des autres, Matou Zouken, désireux d’utiliser Makiya le plus possible, va lui donner le morceau d’Empreinte de Vers créée lors du premier viol de Sakura par les vers pour lui rajouter un peu plus de puissance, ce qui perdra encore un peu plus Kariya. Tokiomi de son côté, craignant sa mort prochaine, va voir Rin pour la reconnaître officiellement comme son successeur puis propose une alliance avec Irisviel et Saber pour tuer Rider et son Master. Iris acceptera mais à la condition que Kirei quitte le Japon. Tokiomi acceptera la condition mais ne comprendra pas l’origine de celle-ci.

4e Volume : Les flammes du purgatoire

Même s’il l’avait compris, il aurait été trop tard. Kirei, ayant noué une alliance avec Archer, ira tuer son professeur le lendemain matin, celui-ci restant dans l’incompréhension la plus totale même au moment de sa mort. Maintenant que Tokiomi est mort, Kirei va pouvoir nouer un vrai contrat avec Archer.

Et c’est sur cet assassinat que s’ouvre le 4e et final tome de Fate/Zero. Les 3 tomes précédents n’étaient, au fond, qu’une longue introduction pour les évènements de ceux-ci. Le début de ce tome est constitué du passé de Kiritsugu, homme tragique souhaitant être un Héros de Justice qui a dû, pour sauver des hommes inconnus, tuer successivement son premier amour qui se transformait en vampire, puis son père qui cherchait à créer des Apôtres de la Mort, et enfin sa mère adoptive, Tueuse de Mages qui lui a appris le métier, dans un des chapitres les plus tristes des 4 romans.

De retour dans le présent, Kiritsugu va voir Irisviel une dernière fois, tandis qu’elle devient chaque heure de moins en moins humaine à cause des 3 Servant qu’elle a absorbés après leur mort, avant de repartir traquer Velvet, seul à nouveau. Velvet qui a une discussion avec le grand père Mackenzie, ce dernier lui disant qu’il s’est rendu compte que Velvet n’est pas son petit fils mais qu’il le considère dorénavant comme son vrai petit fils et qu’il peut rester ici autant de temps qu’il le souhaite. Pour la première fois de sa vie, Velvet est reconnu par quelqu’un et ce, non pas en tant que Mage comme il l’avait toujours souhaité, mais en tant qu’Humain. C’est le début du changement pour le Master de Rider, qui va, tout au long de ce dernier tome, grandir. Pendant ce temps, Maiya raconte son passé, composé uniquement de viols et de combats, à une Iris mourante et s’ouvre pour la première fois de sa vie à quelqu’un d’autre. Kiritsugu lui avait donné une raison de vivre en tant qu’outil, Irisviel va l’accepter en tant qu’Humain. C’est à ce moment que Berserker, déguisé en Rider sous l’effet d’un Sort de Commandement, va kidnapper Iris et laisser une Maiya mortellement blessé qui finira par mourir dans les bras de Kiritsugu, le seul homme qu’elle, bien qu’elle ne se le soit jamais avoué, ai un jour aimé.

Sans attendre le retour de Kiritsugu, Saber va immédiatement poursuivre le faux Rider et finira dans une course poursuite face au vrai lors d’un combat d’une classe monstrueuse. Ce combat se finira par la victoire de Saber qui repartira dans la seconde, plus préoccupé par l’état de celle qu’elle considère comme sa Master que de l’état d’un Rider qui n’a d’ailleurs, pas la moindre blessure physique.

Kirei de son côté, préfère observer la souffrance des hommes, et organise toute une mise en scène faisant croire à Aoi que Kiriya a tué son mari, Tokiomi. De cette scène, Kiriya, tout comme Aoi, ressortiront définitivement brisés, Kiriya étant maintenant haï par la seule femme qu’il ait jamais aimé tandis qu’Aoi mourra, dévastée, peu de temps après. S’en suit ensuite une journée insupportable pour Kiritsugu et Saber, incapables de trouver Iris, qui finira tué par Kirei après une ultime discussion. Ou pour être exact, son corps sera tué, ce qui n’avait plus vraiment de sens puisqu’elle était à cet instant bien plus Graal qu’humaine.

Puis, Velvet, à l’aube de la bataille finale va utiliser ses trois Sorts de Commandement coup sur coup pour ordonner à Rider de remporter la victoire, d’obtenir le Graal puis de conquérir le monde. Le jeune Mage, enfin débarrassé de son rôle de Master, va pouvoir devenir lui-même, maintenant libéré du fardeau qu’il s’était lui-même infligé et va, aux côtés de Rider qui considère son ancien Master comme un ami, se diriger vers la bataille finale. Il est dorénavant temps pour cette 4e Guerre du Saint Graal de lever le rideau sur sa dernière scène, impitoyable et cruelle, tragique et pathétique.

Pour Rider, l’ultime adversaire sera Archer. Le Roi des Conquérants face au Roi des Héros. La seule bataille, quel que soit l’oeuvre ayant le nom Fate dans son titre, que Gilgamesh prendra au sérieux. Pour vaincre Alexandre, Gilgamesh utilisera Gate of Babylon pour défaire l’armée d’Alexandre puis Enkidu pour immobiliser ce dernier et enfin Enuma Elish pour porter le coup final à Alexandre. Une bataille qui peut paraître unilatéral, Gilgamesh finissant une fois de plus sans la moindre blessure, mais durant laquelle il reconnaître Alexandre à sa vraie valeur et, par respect pour celui-ci, laissera vivant un Velvet finalement devenu Homme.

Pour Kariya, son dernier adversaire n’est autre que lui-même, son humanité contre sa folie, son envie de retrouver la paix contre ses pulsions meurtrières. Au tout dernier moment, il finira par se libérer de l’emprise de la folie mais mourra lamentablement au pied de Sakura, rêvant d’un monde dans lequel il aurait fui avec Aoi et Sakura plutôt que d’être la marionnette de Zouken.

Pour Saber, la bataille finale l’opposera à Berserker qui se révélera être nul autre que Lancelot du Lac. Cette révélation achèvera de briser Saber qui se rendra compte que la seule personne qu’elle a jadis pu considérer comme ami a fini par se retourner contre elle. Elle ne devra sa survie qu’au sacrifice de Lancelot qui, ayant retrouvé ses esprits grâce à la mort de Kariya, s’empalera de lui-même sur l’épée d’Altria pour lui permettre de vivre. Ce geste sauvera Saber, le sacrifice de Lancelot lui montrant que des hommes ont, quelque soit les actions qu’elle ai entreprises durant sa vie, cru en elle jusqu’au bout.

Pour Kiritsugu, le monde n’est pas aussi tendre, ne lui offrant ni victoire ni salut. Il finira par affronter Kirei dans un combat dont ils savent tous les deux qu’ils le gagneront mais dont ils ne ressortiront pas vivant. Une bataille qui oppose tout ce qu’ils ont vécu jusqu’à présent et qui ne peut, au final, pas avoir de vrai gagnant. Mais la mort aurait peut être pu apporter à Kiritsugu le repos qu’il désirait tant si le Graal n’en avait pas décidé autrement, celui ci capturant Kiritsugu en son sein. Corrompu par la présence d’Angra Mainyu, le Graal propose un choix à Kiritsugu, qui n’est autre que celui qu’il a du faire toute sa vie, accepte-t-il de tuer 200 personnes pour en sauver 300 ? Puis à nouveau, le même choix, accepte t il d’en tuer 100 pour en sauver 200 ? Et à chaque fois que Kiritsugu accepte, le Graal lui donne une arme pour les tuer de ses mains. Ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que 3 personnes et là, le Graal lui propose son ultime choix : accepte t il de tuer Maiya pour vivre en paix avec sa femme et sa fille ? De par ce choix, le Graal montre à Kiritsugu ce qu’il désire vraiment. Le désir, aussi simple qu’impossible, de pouvoir vivre, loin de tous combats, avec les deux femmes qu’il aime. Mais Kiritsugu est incapable d’accepter cette vie qui viendrait renier tout ce qu’il a vécu jusqu’à présent. Et, se forçant à tuer la fausse vie d’Iris et Ilya créée par le Graal, il ordonnera à Saber de détruire le Graal, se privant de la seule chose qui aurait pu le sauver. Pour la Justice.

Et, au milieu des flammes créées par le Graal pour répondre au vœu de Kirei, Kiritsugu va errer, à la recherche de quelqu’un à sauver. N’importe qui. A la limite de sa mort, il trouvera un enfant d’un peu moins d’une dizaine d’années à qui il sauvera la vie. Enfant qu’il nommera Shirou et à qui, sans vraiment le vouloir, il transmettra ses idéaux. Enfant grâce à qui il pourra mourir, un sourire aux lèvres, se souvenant de la promesse qu’il avait faite à Shirley.

Car au fond, Fate/Zero n’est rien de plus que le récit de la vie de Kiritsugu. La vie d’un homme qui ne rêvait que d’être un Héros de la Justice.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.