Accueil > Work material > Fate/ > Personnages de Fate/ > Servant > Lancer (Fate Zero)

Lancer (Fate Zero)

lundi 14 janvier 2013, par Yokathaking, Yunis

Lancer (ランサー) 184 cm/85 kg :

Lancer est le Servant de Kayneth Archibald El-Melloi au court de la Quatrième Guerre du Graal. C’est un lancier au caractère chevaleresque qui voue un profond respect à Saber. Sa vraie identité est Diarmaid Ua Duibhne.

Identité

La véritable identité de Lancer est Diarmaid Ua Duibhne, fils de Donn Le Sombre (Père de la race irlandaise et seigneur des morts), fils adoptif d’Oengus (Dieu de l’amour irlandais) et premier Chevalier de l’ordre des Guerriers Fianna sous les ordres de Finn Mc Cumaill.

Également connu sous le nom de « Diarmaid à la tache d’amour », en raison d’un grain de beauté enchanté reçu de la Jeunesse incarnée après avoir passé une nuit avec elle. Celui-ci rend toute femme qui le regarde éperdument amoureuse de lui. Ce qui conduisit Grainne, la fiancée de son propre seigneur Finn mac Cumaill à lui poser un Geis afin de le forcer à fuir avec elle. Ils furent poursuivis par Finn et ses anciens amis de l’ordre pendant 16 ans. Après de nombreuses batailles et à la requête du père de Grainne et du père adoptif de Diarmaid, Finn reconnut leur mariage, leur offrant terres et titre de noblesse.

Peu de temps après, lors d’une partie de chasse, Diarmaid fut gravement blessé par un sanglier ensorcelé. Finn qui possédait la capacité de transformer toute eau qu’il touchait en potion de guérison était à ses côtés mais celui-ci n’ayant jamais vraiment pardonné à Diarmaid, par deux fois il laissa couler l’eau hors de ses mains. Il ne se décida à réellement le soigner qu’après avoir été menacé par son père et son fils mais Diarmaid mourut avant que Finn ne put approcher l’eau de sa bouche.

Personnalité

Lancer est un guerrier noble et fier souhaitant servir son maitre au mieux de ses capacités. Il considère le Geis placé par Grainne le forçant à la suivre et la protéger comme un test. Et jamais il ne la blâma pour ce qu’elle lui avait infligé, l’admirant même d’avoir eu le courage d’abandonner fierté, titre et avenir pour vivre son amour. Torturé psychologiquement pour avoir trahi son seigneur, il ne gardera aucune rancoeur envers celui-ci alors même qu’il était à l’article de la mort. Il considère que malgré ce cruel destin aboutissant à sa fin, les jours passés auprès de son seigneur et auprès de son amour n’auraient pu être plus parfait.

Lancer voit le Graal comme une occasion de regagner sa fierté de chevalier en servant son Master et en lui offrant ce qu’il souhaite. Il n’a aucun désir pour le Graal en lui-même, son souhait étant partiellement réalisé par sa simple invocation et la possibilité de combattre. Malheureusement pour lui, El-Melloi ne lui fait aucune confiance et n’a de cesse de lui faire des reproches. Kayneth est par ailleurs persuadé que Lancer compte le trahir et fuir avec sa fiancée Sola-Ui Nuada-Re Sophia-Ri, usant de son grain de beauté enchanté pour la conquérir. Malgré cela, Lancer reste fidèle à son Master jusqu’au bout, craignant d’ailleurs que l’attraction qu’éprouve Sola à son égard ne le conduise une fois de plus à trahir son maître.

Lancer est un chevalier dans les faits et dans l’esprit ; poursuivi par ses anciens frères d’armes durant sa vie, il refusa tout combat contre eux. Durant son combat contre Saber, il fit le maximum pour créer des conditions équitables. Lorsqu’il combattra à ses côtés contre la horde de monstres de Caster, dans l’attente d’une poursuite de leur duel et ce alors même que leur Master respectifs s’entre-déchiraient, il décida de remplacer la main gauche de Saber, main qu’il avait lui-même scellée auparavant avec sa lance Gáe Buidhe.

Capacités

Lancer est un lancier accompli, capable d’utiliser deux lances de longueurs différentes en même temps avec vitesse et précision, il est tout aussi redoutable armé d’une seule lance.

Ses deux Nobles Phantasmes se nomment Gáe Dearg : la Rose Pourpre d’Exorcisme (破魔の紅薔薇 (ゲイ・ジャルグ), Hama no Benibara (Gáe Dearg), Crimson Rose of Exorcism), une lance capable de traverser tout élément issu du mana ou créé à partir de celui-ci, et Gáe Buidhe : la Rose Étincelante de Létalité (必滅の黄薔薇 (ゲイ・ボウ), Hitsumetsu no Kibara (Gáe Buidhe), Yellow Rose of Mortality), une lance dont les blessures ne peuvent être guéries tant que la lance n’est pas détruite. Toutes deux sont enveloppées dans un tissu qui scelle leurs capacités et confine leurs apparences. Les armes de Lancer étant très connues cette mesure permet de surprendre l’ennemi. Leurs pouvoirs fonctionnent dès que le tissu est ôté.

Gáe Dearg, grâce à son effet passif, est l’un des rares Nobles Phantasmes qui n’a besoin d’être appelé pour que son pouvoir soit révélé. Il suffit que quelque chose soit touché avec la lance pour que tout le mana qu’il recevait soit immédiatement coupé, permettant à Lancer de blesser n’importe quel cible en faisant fi des défenses créés à base de mana. Cependant, l’effet ne dure que lorsque la lance est en contact avec l’objet et surtout a un effet relativement réduit, ne pouvant pas annulant la source même de la thaumaturgie. Par exemple, Lancer ne pourra jamais briser le contrat entre un Master et son Servant, comtrairement à Rule Breaker. Cela en fait donc une arme très efficace contre d’autres Servant mais assez inutile dans d’autres situations.

Gáe Buidhe est une lance qui a été offert par Manannán mac Lir, le roi des Fées. Tout comme Gáe Dearg, le nom de la lance n’a pas besoin d’être appelé et il suffit donc d’être touché par la pointe de la lance pour subir la malédiction. Pour empêcher les soins et la régénération, la lance baisse la santé maximale de la cible à son niveau post-blessure. Elle n’empêche donc pas les soins mais elle les rend inutile puisque cela revient à soigner quelqu’un ayant déjà l’intégralité de ses points de vie, ce qui ne sert à rien. L’effet ne peut être dissipé qu’avec la destruction de la lance, soit en tuant le Servant soit en brisant l’arme.

Extrêmement calme, doté d’une bonne intuition durant le combat à l’aide de son Œil de l’Esprit (Vrai) (心眼 (真), Shingan (Shin), Eye of the Mind (True)), il aura toujours une plus grande possibilité de victoire ou de prendre la fuite efficacement que son adversaire. Incroyablement perspicace, il est capable de piéger Saber bien qu’elle possède la capacité spéciale Instinct de niveau A lui permettant de pressentir et d’éviter le danger. Utilisant à son avantage l’ignorance de Saber concernant sa lance Gáe Buidhe, il lui fait croire que celle-ci le gêne pour combattre et l’abandonne par terre. Par la suite, il mène si bien le combat qu’au moment opportun il envoie sa lance sur Saber d’un coup de pied.

Il est qualifié pour être invoqué dans la classe Saber, il utiliserait alors deux épées magiques Moralltach : la Grande Fureur (大いなる激情 (モラルタ), Ouinaru Gekijou (Moralltach), ?) et Beagalltach : La Petite Fureur (小なる激情 (ベガルタ), Konaru Gekijou (Beagalltach), ?) en tant que Noble Phantasme. Ces deux épées et Gáe Dearg sont toutes des armes qui lui furent données par Aengus son père adoptif. Pouvoir utiliser ses épées est la raison pour laquelle Lord El-Melloi voulait l’invoquer en tant que Saber mais Kiritsugu a invoqué Altria en premier, forçant Diarmaid Ua Duibhne à être un Lancer. Il faut cependant noter que Lancer étant très peu endurant, il est souvent obligé d’abandonner une de ses deux lances si le combat vient à se prolonger.

Très peu connu au Japon, il ne bénéficie d’aucun bonus géographique mais du fait de son contrat particulier, il profite d’un très bon approvisionnement magique. Si on le compare à Cù Chulainn en termes de puissance pure, il lui est supérieur. Néanmoins, Cù Chulainn aurait l’avantage si jamais ils combattaient sur le sol irlandais.
Diarmaid Ua Duibhne bénéficie d’une vitesse exceptionnelle bien que le reste de ses capacités soient bien plus faible. Sa résistance magique ne le rend vulnérable qu’à la magie de haut rang. De par les pouvoirs de ses lances, il peut facilement vaincre des Servant qui s’appuieraient trop sur leurs Noble Phantasme et non sur leurs capacités de combat.

Il est victime d’une malédiction de la famille des Visage Mystique de type Charme (魅惑, Miwaku, Charm), similaire aux Yeux Mystiques de Médusa dans le sens où il ne contrôle pas cette capacité et qu’elle affecte alliés comme ennemis. Cette malédiction se manifeste par un grain de beauté sur son visage (ici sous l’œil droit) et rend toute femme qui le regarde amoureuse de lui. Cet effet peut être évité par des Servant possédant une Résistance Magique suffisante ou des mages accomplis, ce qui n’est partiellement pas le cas de Sola-Ui malgré ses origines. Il est cependant à noter qu’Irisviel est insensible au charme de Lancer, la raison venant partiellement de sa nature d’Homoncule et de son amour pour Kiritsugu.

De manière objective, ses chances de remporter le Graal sont assez hautes à condition d’utiliser une tactique tirant un maximum de profit de ses capacités. Son échec réside majoritairement dans le manque de confiance dont son Master Kayneth Archibald El-Melloi fait preuve à son l’égard.

Bien qu’il suive le code de la chevalerie durant cette guerre, il serait possible de l’amener à user de tactique plus fourbe tel que le « Hit & Run » qui utilisera sa capacité invalidante au maximum, ce qui augmenterait grandement ses chances de remporter le Graal. La première étape consisterait à lui faire réaliser que la guerre du Graal est une abomination au lieu d’être un champ de bataille sacré rassemblant d’autre héros. Fuir tout contact avec Saber afin d’éviter un éveil de son esprit chevaleresque. Pratiquer le « Hit & Run » avec sa Rose Étincelante de Létalité, ne jamais engager de véritables combats avec ses adversaire mais simplement les frapper avec sa lance à plusieurs reprises jusqu’à n’avoir comme adversaires que des Servants invalidés. Une autre tactique serait de faire alliance ou de manipuler l’équipe Berserker afin qu’ils éliminent un maximum de Servant de manière à avoir un face à face final, les aptitudes de Berserker reposant majoritairement dans sa capacité à injecter du mana dans ses armes, Lancer bénéficie face à lui d’un avantage énorme.

Rôle

Fate/Zero

Invoqué par Kayneth Archibald El-Melloi durant la Quatrième Guerre du Graal à la place du servant de classe Rider Alexandre le Grand, le catalyseur ayant été volé par Waver Velvet. Le contrat qui les unit est particulier dans le sens où Kayneth possède les Sorts de Commandement tandis que l’énergie magique nécessaire au maintien de Lancer dans le monde réel et à l’exécution de ses techniques est fournie par Sola-Ui, la fiancée de Kayneth. Cela offre un énorme avantage au couple Kayneth-Lancer car ils sont en mesure de combattre chacun à leurs capacités maximales ce qui n’est pas le cas d’une relation Master-Servant ordinaire qui doivent veiller à ne pas consommer l’intégralité du mana. Lors du premier combat, Lancer, conformément aux ordres de Kayneth, rendit sa position détectable par les autres Servants afin d’initier le combat, tandis que Kayneth observait la bataille, caché. Saber et Irisviel furent les premières à répondre au défi et durant le combat, Lancer parvint à prendre l’avantage, réussissant à infliger une blessure sérieuse et inguérissable avec sa Gáe Buidhe.

Mais avant qu’ils ne puissent poursuivre leurs face à face, Rider, Berserker et Archer firent leurs entrées et, alors que Berserker se mit à attaquer Saber, Kayneth ordonna à Lancer de se joindre à l’autre Servant afin d’achever celle-ci. Lancer refusa cet ordre, arguant que cela allait à l’encontre de son code de l’Honneur, ce qui obligeât Kayneth à utiliser un Sort de Commandement pour le forcer à attaquer. Rider, partageant des valeurs similaires à Lancer décida de forcer Berserker à battre en retraite en lui roulant dessus avec son char de guerre puis menaça Kayneth de se battre aux cotés de Saber si celui-ci ne rappelait pas son Servant. Lancer fut sévèrement réprimandé pour ses actions jugées trop chevaleresque jusqu’à l’intervention de Sola-Ui qui signala véhémentement à Kayneth qu’il n’avait rien fait pour soutenir son Servant bien qu’il dispose de tout son potentiel magique contrairement aux autres Masters. Lancer, mettant l’honneur de son Master avant tout, pris la défense de Kayneth. Celui-ci perçut cela comme une humiliation car il sentait bien que sa fiancée n’était pas insensible au charme magique de Lancer. Le groupe n’aura pas le temps de finir sa dispute que leur hôtel, le Fuyuki Hyatt Hotel, est attaqué par Kiritsugu Emiya et Maiya Hisau qui, détruisant les fondations, condamnant le groupe Lancer à mourir sous les décombres, du moins en théorie.

Lorsque Kotomine Risei offre un Sort de Commandement supplémentaire au Master qui éliminera Caster, Lancer est envoyé tuer le Servant Magicien et le trouvera en pleine bataille contre Saber. Aux côtés de Saber et à l’aide de sa lance d’exorcisme Gáe Dearg il parvient à contraindre Caster au repli après avoir entamé la horde d’Abominations et être parvenu à toucher le livre de sorts mettant fin au cycle. Après cela, les deux rivaux voulurent reprendre leur duel mais Lancer fut contraint d’aller secourir son Maitre qui faisait face à Kiritsugu, épargnant le maître de Saber uniquement par respect pour celle-ci. Rendu invalide et incapable de produire le moindre sort, Kayneth est forcé par Sola-Ui de lui céder les Sorts de Commandement, son attraction pour celui-ci virant à l’obsession. Lancer se rend bien compte que sa situation actuelle n’est pas sans rappeler la situation qu’il vécut durant sa vie, mais une fois de plus il ne put rien y changer, ce qui le plonge dans la détresse.

Il joue un rôle clef durant le combat des Servants contre Caster et son Abomination géante invoquée en plein milieu de Fuyuki. Au cours de ce combat, il détruit lui-même Gáe Buidhe, unes de ses puissantes lances, afin de libérer Saber de l’enchantement qui bridait ses capacités, lui permettant de déclencher son Excalibur, son Noble Phantasme Anti-Forteresse, et annihiler Caster.

Par la suite, Saber et lui se font de nouveau face, ignorant que Kiritsugu a déjà échafaudé un plan pour éliminer Lancer et son Master. Ils combattent sur un pied d’égalité pendant un temps bien que, très vite, Lancer remarque que Saber n’utilise pas sa main gauche comme si elle était encore handicapée par l’enchantement de Lancer. Prenant cela pour de la pitié, Lancer s’offusque mais elle déclare que combattre avec honneur est ce qui lui permet de révéler sa véritable force.

Leur bataille s’achève lorsque Kiritsugu, prenant Sola-Ui en otage, contraint Kayneth à utiliser son dernier Sort de Commandement ; Lancer est alors forcé de se planter la lance Gáe Dearg dans sa poitrine. Lancer réalise à ce moment qu’une fois de plus il a été trahi par son maître de la même manière que, durant sa vie Finn Mc Cumaill l’a laissé mourir. Ivre de détresse et de rage, il meurt en maudissant le Graal, Saber, Kiritsugu et le monde entier pour le destin qui fut le sien.

Fate/unlimited codes

Il apparaît dans Fate/unlimited codes en tant que Zero Lancer (ゼロ・ランサー) avec le titre de Loyal Chevalier de Fianna (忠誠なるフィアナの騎士, Chuuseinaru Fianna no Kishi, Loyal Knight of the Fianna). Il est le seul personnage à ne pas avoir de mode histoire. Il considère qu’affronter Cú Chulainn est un incroyable honneur, un souvenir qu’il chérira jusqu’à la fin.

Trivia

Il est noté dans Fate/Zero Material que Lancer serait rapidement vaincu par Assassin mais il n’est pas dit pour quelle raison.

Il est l’un des rares personnages créés par Urubouchi qui sont physiquement beaux sans être ni stupide ni maléfique.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.